lundi 29 avril 2013

Loop…

La communauté wikipédienne s'était assez bien habituée à vivre à l'écart du monde. Entre deux engueulades sur la métaphysique des sources et de l'admissibilité, on discutait tranquillement de menhir du néolithique, d'impasses parisiennes et de philosophes mégariques loin du fracas et de la fureur de l'actualité. Cela va peut-être bientôt changer. La réputation croissante de Wikipédia a son revers : l'encyclopédie est désormais l'objet de quantité de regards et d'attentions.

Dans cette nouvelle configuration, le paradoxe de l'observateur s'en donne à cœur joie. Les débats interne à Wikipédia sur un objet réel tendent désormais à altérer cet objet. La procédure de page à supprimer de Nabilla constitue un cas d'école, déjà ébauché par celle de François Asselineau : l'initiative des contributeurs est médiatisée en tant que telle ; elle devient, bon an mal an, un élément sourçable d'une éventuelle biographie.

On assiste en somme à un effet de looping : Wikipédia ne fait que refléter les sources fiables existantes ; or les actions internes à Wikipédia modifient la teneur de ces sources et de la médiatisation préexistante ; ipse Wikipédia modifie Wikipédia. Comme le remarquait XKCD dans un petit strip bien troussé, il y a de quoi y perdre son latin :



Nous ne sommes sans doute qu'au début du phénomène. Des « loops » similaires peuvent très bien advenir dans le cas, pourtant moins suspect, des études académiques. Pour peu que Nabilla connaisse le même destin scientifique que Loana (aujourd'hui étudiée très sérieusement dans plusieurs thèses en sociologie), sa PàS risque de devenir à son tour une connaissance encyclopédique au plein sens du terme.

Sans compter que certains chercheurs, déçus de la non-admissibilité d'un sujet donné, peuvent très bien entreprendre d'écrire un article de recherche dessus, le rendant de facto admissibles… Nous ne sommes pas au bout de nos peines.

1 commentaire:

Bourrichon B a dit…

Il y a certainement le même phénomène pour les noms d'articles.

"Tu as vu ? sur wikipédia ils appellent ça une endive/un chicon, c'est comme ça qu'on cause" etc.

--Bourrichon